Comment bien isoler acoustiquement une maison en bois ?

isolation maison bois

Deux éléments sont primordiaux dans un projet de construction en bois : l’isolation thermique et l’isolation phonique. Au niveau acoustique, les maisons en bois ont la particularité de proposer une faible isolation. Les maisons individuelles, au contraire des habitats collectifs, ne sont en effet pas soumises à la réglementation acoustique. Ceci peut cependant facilement être amélioré grâce à l’utilisation d’isolants performants. Pour ne pas avoir à souffrir de divers bruits extérieurs et intérieurs, nous vous proposons quelques solutions efficaces.

Quels isolants utiliser ?

Un certain nombre de matériaux permettent d’optimiser l’isolation phonique d’un logement à ossature bois, et ainsi améliorer le confort des habitants. Parmi ces isolants figurent notamment le liège, la laine de verre, de roche ou de coton, le chanvre ou la ouate de cellulose. L’utilisation d’une mousse acoustique pour les murs est également une bonne option. À savoir qu’avec la laine de verre, les performances d’isolation sont doubles, puisqu’elle agit à la fois au niveau thermique et acoustique.

Quels éléments de la maison sont concernés ?

L’isolation phonique dépend principalement de trois parties d’une maison en bois : les murs, la toiture et le plancher. Au niveau des murs et de la toiture, il est conseillé d’appliquer des panneaux d’isolant dans les parois, à l’extérieur et à l’intérieur de la maison. Un mur doté d’un revêtement intérieur et extérieur, et d’une isolation par l’intérieur et l’extérieur, propose en effet de très bonnes performances acoustiques.

Dans le cas d’une maison en bois à étage, le plancher doit absolument être isolé. Vous avez plusieurs solutions : appliquer une structure multicouche composée de matières fibreuses et de matériaux massifs, ou vous tourner vers un parquet isolant. Ce type de parquet dissimule une couche d’isolant empêchant la propagation des sons de pas dans toute la maison. D’une façon générale, il est essentiel de prévoir une sous-couche isolante placée entre le support et le revêtement (carrelage, parquet, etc.). vous pouvez en découvrir plus sur les différents types d’isolants ici.

N’oubliez pas également de vous équiper de fenêtres et de portes correctement isolées. Celles-ci vous protégeront à la fois du bruit et du froid.

Prendre en compte les différentes sources de bruit

Pour choisir la bonne solution d’isolation acoustique pour une maison en bois, il est nécessaire de connaître les divers bruits du quotidien. En voici une brève présentation.

Les nuisances sonores extérieures

Les bruits venant de l’extérieur sont variés et plus ou moins gênants. En ville, il s’agit principalement du bruit du trafic routier, des klaxons et des travaux. En milieu rural, cela va de la tondeuse électrique au chant du coq, en passant par les cris d’enfants. Une isolation phonique adaptée permet de s’en protéger.

Les nuisances sonores intérieures

Au niveau des bruits intérieurs, on distingue généralement les bruits aériens et les bruits d’impacts. La première catégorie concerne les sons de voix, la musique, la radio ou la télévision. Les bruits d’impacts désignent quant à eux les bruits de pas ou les sons d’objets qui tombent sur le plancher.

Une isolation acoustique de qualité évite la propagation des bruits intérieurs et bloque l’accès aux bruits extérieurs. Votre maison en bois devient alors paisible et confortable.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*