Comment travailler le contreplaqué ?

contreplaque

Le contreplaqué est un matériau régulier et agréable à travailler, qui ne demande pas l’utilisation d’outils spéciaux.

Voici toutefois quelques précisions qu’il ne faut pas négliger.

Le sciage

Pour scier un panneau de contreplaqué, sachez qu’il doit reposer sur une base solide et que le trait de scie doit être proche du support. Si vous utilisez une scie à main, choisissez une denture fine (4 à 5 dents au centimètre) afin d’éviter l’éclatement des fibres du bois. Placez le panneau à plat, côté parement vers vous (c’est à dire le côté qui sera visible lorsque l’objet sera terminé) et travaillez en souplesse en maintenant la scie le plus près possible de la position horizontale.

Si vous utilisez une scie circulaire portative, faites le contraire : retournez le panneau pour placer le parement vers le sol. Pour choisir la bonne scie pour travailler le contreplaqué, vous pouvez consulter scie-info.

Le perçage

Utilisez une mèche à bois ou une perceuse munie d’un foret : tournez à une vitesse d’autant plus lente que le diamètre du trou est plus important. Commencez le perçage du côté parement. Sous le panneau, placez une cale de bois dur maintenue par un serre-joint; vous éviterez ainsi qu’il se produise des éclats quand le foret débouchera sur l’autre face.

Le collage

Assurez-vous que les surfaces ne soient pas grasses, poncez-les légèrement et dépoussiérez l’emplacement à encoller à l’aide d’une éponge humide. S’il s’agit d’un contreplaqué ordinaire, utilisez une colle à bois vinylique qui se présente sous la forme d’un lait épais.

Lorsque la colle sera appliquée sur le chat d’un panneau, vous procéderez à un encollage double, car la première application sera en partie absorbé par la porosité du bois. Ce n’est donc que la seconde couche de colle qui provoquera une collage efficace. Au contraire, pour coller un contreplaqué CTBX destiné à un usage extérieur, choisissez une colle plus puissante convenant mieux à une utilisation en milieux humides.

Pour des travaux particuliers comme l’habillage des chants ou le placage de matériaux minces, il est également recommandé d’utiliser une colle « contact » du type néoprène qui vous permettra d’obtenir un collage immédiat sans avoir à effectuer de serrage prolongé.

Le clouage, le vissage

De par sa conception, le contreplaqué est un matériau qui ne se fend pas sous la pénétration des clous. Il est donc possible de le clouer très près du bord sans affaiblir sa résistance.

Choisissez de préférence des clous à « tête d’homme », plus faciles à dissimuler dans l’épaisseur du panneau. Espacez-les régulièrement d’environ 2 à 4 cm afin que la fixation soit régulière. S’il s’agit d’une réalisation extérieure, utilisez des pointes en laiton, qui ne rouillent pas , et choisissez-les d’une longueur trois à cinq fois supérieur à l’épaisseur de la partie à fixer.

Pour du contreplaqué d’une épaisseur inférieur à 20 mm, il n’est pas recommandé d’enfoncer des clous directement dans la tranche des panneaux. Il est préférable de renforcer l’assemblage par un tasseau et de fixer les pointes dans ce dernier.

De même, pour une fixation par vissage, il est conseillé d’implanter les vis perpendiculairement aux faces du panneau et de prévoir auparavant un avant-trou qui facilitera la pénétration du corps de vis.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*