Le secteur du bâtiment côtoie désormais celui de la technologie

Les professionnels du BTP ont à leur disposition de nouveaux outils qui apportent un confort non négligeable. Ils peuvent facilement modéliser les chantiers à l’aide de logiciels à la fois astucieux et performants.

L’univers du bâtiment prend le virage à 360 degrés du numérique

Il est loin le temps où toutes les constructions étaient effectuées en amont sur un morceau de papier à la main. Toutes les cotes étaient apportées avec minutie sur les documents, une erreur pouvait entraîner de nombreuses difficultés. La rigueur était donc de mise. Désormais, elle est toujours au rendez-vous, mais ce sont surtout les ordinateurs qui sont projetés sur le devant de la scène. Ils ont les compétences nécessaires pour se frotter à tous les univers du bâtiment que ce soit pour les stores, les fenêtres visibles sur Zurbuchensa, l’aménagement des pièces, le choix des revêtements…

Une nouvelle salle rythmée par la réalité augmentée dans le Pas-de-Calais

L’informatique n’était pas toujours au programme dans le métier du bâtiment. De multiples professionnels ont donc été contraints de se former. S’initier aux nouvelles technologies est essentiel pour perdurer dans ce secteur, car le numérique prend une place relativement importante. Dans le Pas-de-Calais, un produit novateur a été déployé, il s’agit d’une salle BIM (Building Information Modeling). L’objectif consiste à modéliser les données des logements et cette technologie s’avère être adaptée à tous les corps de métier. Que vous soyez un chauffagiste, un plaquiste ou un électricien, vous serez amené à côtoyer le numérique.

Modéliser tous les détails d’une maison comme les fenêtres

Cette salle est donc dédiée à la réalisation de maquettes virtuelles. Elles ont une précision à couper le souffle puisque vous pourrez même dévoiler les tuyauteries, l’isolation thermique ainsi que l’architecture de la bâtisse. Cette dernière sera ainsi inspectée sous toutes les coutures, c’est une méthode beaucoup plus concrète qui aide à se projeter. Auparavant, il était relativement difficile de s’imaginer dans un lieu en regardant un schéma dessiné sur un papier. Avec le BIM, tous les éléments deviennent pratiquement vrais.

Cette première salle installée à Marcq-en-Baroeul a demandé un investissement colossal de 100 000 euros. L’intérêt est tout de même attractif, car pour des menuiseries, vous aurez l’occasion d’obtenir réellement le rendu sur un écran. Si vous pensez vous tromper pour la porte du garage, il sera possible de la confronter à cette réalité augmentée.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*